Informations

Une équipe britannique royale au cœur de la forêt de Compiègne

Un spectacle technique et artistique, une ambiance conviviale et une météo clémente malgré les prévisions annoncées… tout était réuni pour les meilleurs athlètes de la planète et les spectateurs qui s’étaient donné rendez-vous ce dimanche à Compiègne. Déjà en tête hier, les quatre cavaliers d’outre-Manche ont tout mis en œuvre pour conserver leur position et emporter la victoire, devant la Suède et les États-Unis. Tandis qu’en individuel, Gareth Hughes sur Classic Briolinca (GBR) et Emmelie Scholtens sur Desperado (NED) remportent respectivement le Grand Prix Spécial et le Grand Prix Freestyle du CDIO 5*.

L’équipe britannique a ancré son avance lors du Grand Prix Spécial – PAPREC. 3ème de cette même épreuve en 2018, 5ème du Grand Prix hier, c’est Gareth Hughes qui a mis tout le monde d’accord, passant même devant les leaders de la veille Patrik Kittel et Carl Hester. Avec sa Classic Briolinca, il déroule une reprise notée à 77.170% laissant les deux autres marches du podium au Suédois qui montait une Well Done de la Roche CMF plus sensible que la veille, déroulant une reprise ponctuée de certaines fautes (75.638%) et à son meneur d’équipe associé à Hawtins Delicato, qui sortent du rectangle avec quelques imprécisions également (75.319%).

Côté français, les performances ont été en demi-teinte sur ce deuxième test, Arnaud et Anne-Sophie Serre se classent respectivement 11ème et 12ème avec Ultrablue de Massa (68.319%) et Vistoso de Massa (67.766%).

A la suite, le Grand Prix Freestyle du CDIO 5* FEI Nations Cup – Crédit Mutuel Nord Europe, toujours fascinant pour le public amassé dans les gradins, a offert son lot d’émotions. Des rythmes modernes et parfaitement travaillés, des notes qui dépassent les 80%, des spectateurs qui s’enflamment et une équipe anglaise qui tient la pression pour emporter la seule étape française de la Coupe des Nations devant la Suède et les Etats-Unis… quelle conclusion 2019 !

Cette escale isarienne se conclue donc sur le classement par équipe suivant :

  1. Grande-Bretagne – 24 pts (Richard Davison, Charlotte Fry, Carl Hester, Gareth Hughes)
  2. Suède – 27 pts (Mads Hendeliowitz, Patrik Kittel, Antonia Ramel, Juliette Ramel)
  3. Etats-Unis – 51 pts (Katherine Bateson Chandler, Heather Blitz, Shelly Francis, Nick Wagman)
  4. Pays-Bas – 55 pts (Danielle Heijkoop, Emmelie Scholtens, Patrick van der Meer, Tommie Visser)
  5. France – 74 pts (Morgan Barbançon, Stéphanie Brieussel, Anne-Sophie Serre, Arnaud Serre)
  6. Suisse – 75 pts (Carla Aeberhard, Caroline Häcki, Antonella Joannou, Birgit Wientzek Pläge)
  7. Belgique – 106 pts (Isabelle Cool, Simon Missiaen, Laurence Roos, Jorinde Verwimp)

En individuel, la Néerlandaise Emmelie Scholtens, 8ème lors de la finale Coupe du Monde le mois dernier, a franchi la barre des 81%. Son sublime étalon noir Desperado s’est envolé sur cette épreuve artistique en musique et le couple a obtenu la note de 81.585% : « Je ne m’y attendais pas du tout pour être honnête, surtout parce-qu’Helen avait engagé cette même épreuve. Desperado a encore besoin de prendre de l’expérience et nous étions justement entourés par des couples très expérimentés. Je partais pour me battre et tenter une deuxième place mais… surprise ! (rires) Je crois que Desperado et moi aimons Compiègne, en tout cas ce lieu nous a porté chance pour notre première fois ».
Helen Langehanenberg (GER) termine donc 2ème avec Damsey FRH, s’offrant une prestation jugée à 80.775%, alors que l’ultra-sympathique Américaine Shelly Francis sur Danilo se classe 3ème (79.610%).

La tricolore Morgan Barbançon Mestre, déjà 8ème du Grand Prix hier a réalisé la deuxième meilleure performance depuis son association avec Sir Donnerhall II OLD. Le duo s’installe à la 5ème place avec la note de 76.240%. Sa coéquipière Stéphanie Brieussel sur Amorak finit 15ème en 67.620%.
La réaction de Jan Bemelmans, sélectionneur national : « Morgan a fait le job lors des deux épreuves. Dans le Grand Prix elle fait une petite faute sur les changements de pied aux deux temps mais pour le reste c’était très bien. Dans la Freestyle, elle a bien monté avec une musique qui correspond idéalement au couple. Stéphanie a fait un très bon Grand Prix dans lequel elle n’a pas fait de fautes, elle a fait ce qu’on attendait d’elle. Dans le Freestyle, ce n’était pas aussi bien que ce qu’on espérait car Amorak était un peu plus chaud. Pour Anne-Sophie et Arnaud, ils ont fait quelques fautes sur les deux reprises, je sais qu’ils peuvent faire beaucoup mieux. Il faut encore travailler. La prochaine échéance sera Geesteren (NED) mi-juin. »

En ouverture de cette dernière journée, les cavaliers du CDI 3* ont déroulé leur Grand Prix Spécial aux couleurs du partenaire Suez. Déjà aux honneurs du Grand Prix et alors qu’elle disait qu’elle devait encore améliorer certains points, l’élève du maître Patrik Kittel, Malin Wahlkamp-Nilsson, s’est à nouveau illustrée avec Eddieni faisant cette fois l’unanimité auprès des juges. Avec la note de 72.936%, elle devance la Française Charlotte Chalvignac/Lights of Londonderry très proche des 70% (69.957%) et le Belge Jeroen Devroe/Eres DL (69.191%).

Chez les plus jeunes, Lara van Nek (NED) a laissé peu de chances à ses adversaires avec quatre victoires en trois jours. Déjà en tête hier avec Brouwershaven’s Nairobi dans la catégorie Poneys, elle s’est imposée dans la reprise libre en musique avec le score de 76.933%, devant le duo britannique Annabella Pidgley/Cognac IX (76.925%) et Floor van der Kuijl/Castenrayseweg’s Dreamboy (NED – 75.983%). Elle remporte également le label Enfants – Prix Suez en selle sur Amazing Comeback (72.083%), dont le podium est complété par les Belges Alexander Goovaerts/Habiba VH Bloemenhof (68.214%) et Zara van Rijckeghem/Fairy Queen (67.857%).
Des performances de haut vol à nouveau dans l’épreuve Juniors présentée par le Département de l’Oise, avec l’Espagnole Natalia Bacariza Danguillecourt qui aura pris en otage les classements ce week-end accompagnée de Romantico Ymas (75.075%), devant Amber van den Steen/Fame (BEL) en 73.058% et Mado Pinto/Sirano de Luxe (72.325%).
Enfin, c’est l’Anglaise Rebecca Swain qui a conclu le Prix Eurovia des Jeunes Cavaliers, emmenant Bon Jovi en musique vers le pourcentage de 73.717%. La Française Capucine Noël avec Soleil Noir vom Rosenhof (73.433%) et l’Américaine Callie Jones en selle sur Don Philippo (73.042%) la suivent de près.

Encore une sublime édition des Internationaux de dressage de Compiègne qui aura ravi les 200 cavaliers engagés et rendu fier l’organisateur, l’association Compiègne Équestre. Madame Monique Marini, Présidente, conclut : « Cette édition 2019 est la continuité de ce que nous avons construit depuis plus de 10 ans. Les cavaliers sont bien accueillis avec des pistes de qualité, des boxes confortables, une restauration haut de gamme, ce qui est très important pour que les athlètes travaillent correctement. La convivialité est très bonne, c’est un de nos points d’honneur. Pour l’avenir, nous souhaitons continuer à nous développer comme cela, conserver les catégories jeunes à côté des 3* et 5*, pour qu’ils s’imprègnent d’un contexte international de haut niveau. Nous avons eu du grand sport et de belles émotions cette année et nous avons déjà hâte d’être à l’édition 2020 ! »

Tous les résultats sur https://www.worldsporttiming.com/results/timing-1105.html

Editos

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Des partenaires en or !

L’Association Compiègne Équestre tient à remercier l’ensemble de ses partenaires publics et privés, qui chaque année, nous permettent d’organiser un événement d’une telle qualité pour le plus haut niveau international, tout en conservant une entrée gratuite pour le...

Ne manquez rien des Internationaux de dressage de Compiègne

Les chevaux sont arrivés, les cavaliers sont prêts, la compétition peut commencer ! La 9ème édition des Internationaux de Dressage de Compiègne démarre demain vendredi jusqu’à dimanche, au Stade Équestre du Grand Parc ! Un week-end de grand sport et d’émotions...

Archives