» Le stade équestre du Grand Parc, inauguré en 1992, et qui a connu plusieurs extensions depuis lors, vous accueille en cette année 2022 dans un cadre complètement rénové. Cet effort important d’investissement s’inscrit dans la politique de préparation des jeux olympiques de 2024, à laquelle le Département de l’Oise et la Région des Hauts de France ont largement contribué. De leur côté, la Ville de Compiègne et l’Agglomération de la Région de Compiègne ont souhaité conduire un programme ambitieux, centré sur huit disciplines, dont l’équitation. Nos efforts pour développer notre attractivité sportive se sont accompagnés, par ailleurs, de la mise en œuvre de nouvelles orientations pour que la cité impériale soit vraiment considérée comme une « ville de cheval ».

J’ai suscité la création d’une société publique locale, dont la direction générale a été confiée à un professionnel expérimenté et respecté, Monsieur François DEVULDER, pour réunir les différents équipements dont nous disposons : le Cercle Hippique pour l’instruction, les Grandes Écuries du Roi, ancien Haras National de Compiègne, pour l’initiation des plus jeunes et pour l’accueil de chevaux de propriétaires, et notre Stade Équestre du Grand Parc pour la compétition.

En 2022, vous pourrez assister à l’évolution des meilleurs couples de dressage sur une piste nouvelle, et à proximité de la tribune officielle, qui retrouvera ainsi sa fonction. Nous sommes fiers de ce qui a pu être réalisé au plus haut niveau mondial du dressage, grâce à l’association Compiègne Equestre. La précédente édition a vu participer un grand nombre des meilleurs mondiaux, à commencer par les cavaliers olympiques et leurs montures.

Avec la société publique locale Pôle Equestre du Compiégnois, dont j’exerce personnellement la présidence, nous sommes décidés à relever de nouveaux défis, et à nous situer au tout premier plan des villes amies de l’équitation en France. »

                                                          Philippe Marini